Loading...
Skip to Content
DVD: Mephisto de István Szabó

Mephisto
de István Szabó.

Logo Oscar du meilleur film étranger 1982

Dans l’Allemagne des années 30, Hendrick Hoefgen, acteur ambitieux, ignore les problèmes politiques de son pays et ne vit que pour sa carrière artistique. Lorsque les nazis prennent le pouvoir, il saisit l’opportunité de jouer des pièces pour la propagande du parti et devient très rapidement le comédien le plus populaire d’Allemagne. Dévoré par sa gloire, il doit bientôt survivre dans un monde où la haine et la peur sont devenues les véritables acteurs d’une scène où se joue le destin du monde. Hendrick devra combattre ses démons, rongé entre sa passion et son intégrité, quitte à payer le prix de son âme...

Mephisto nous livre le portrait magistral d’un comédien qui n’hésita pas à renier ses positions antinazies pour accéder au succès qu’il désirait plus que tout. Outre la remarquable description d’un homme au double visage à la fois passionné et talentueux mais aussi d’une faiblesse et d’une hypocrisie incommensurable, Szabo nous interroge sur la place de l’art et de l’artiste dans la société.

Version DVD
29,90€ 14,90€
Version BLU-RAY
29,90€ 17,90€

Fiche technique :
  •  Film hongrois, 1981, couleur, 145 min, PAL
  •  VO hongrois, sous-titre Français, Anglais, Hongrois
  •  Titre original : Mephisto
  •  Produit par Mafilm, Objektiv Films
  •  Réalisation : István Szabó
  •  Scénario : Péter Dobai, István Szabó
  •  Avec : Klaus Maria Brandauer, Krystyna Janda, Ildikó Bánsági, Rolf Hoppe, György Cserhalmi, Péter Andorai, Karin Boyd
Compléments :
  •  Biographie / Filmographie
  •  Extraits Collection Clavis
  •  Menu interactif / Chapitrage
Logo Oscar du meilleur film étranger 1982
Prix du Meilleur Scénario et Prix Fipresci au Festival de Cannes
1981
Prix Bambi - Meilleur Acteur pour Klaus Maria Brandauer
1983
«(...) Si le film Méphisto nous captive à ce point, c'est qu'il est composé d'une quantité de scènes impressionnantes, révélatrices, dérangeantes. Le récit procède par bonds et ellipses : une séquence chasse l'autre, sans transition. Tout va vite. (...) Mais n'oublions pas l'interprétation. Dans le rôle du damné de la gloire, le comédien autrihien Klaus Maria Brandauer est fantastique. Il en fait des tonnes...mais à un gamme près. (...) C'est une performance magistrale.»
— Gilbert Salachas, Télérama n° 1666, 16 décembre 1981
«(...) Méphisto est une réalisation grandiose. István Szabó démontre ainsi qu'un cinéma de grand spéctacle peut traiter les sujets les plus ambitieux sans concession idéologique.»
— André Cornand, La Saison cinématographique 1982
« Sous des apparences académiques, le film est d’une grande subtilité : Pour condamner le régime nazi, le cinéaste joue à la perfection d’une mise en scène décorative qui dénonce les dangers du paraître à tout prix, avec toutes les ambiguïtés et toutes les perversions qui en découlent.
L’extraordinaire interprétation de Klaus Maria Brandauer, tout en démesure, achève de donner à ce film son caractère fascinant. »
— Télérama

István Szabó, trois fois primé à Cannes, trois fois à Locarno, deux fois à Berlin, ayant obtenu l'Oscar du Meilleur Film Etranger, primé de nombreuses fois à d'autres festivals de films majeurs (European Film Award, Moscou, BAFTA, etc), a eu la carrière cinématographique la plus internationale et la plus récompensée parmi les cinéastes d'Europe Centrale. Malgré le financement américain de certains de ses films après 1990, il a toujours témoigné de sa fidélité inconditionnelle à la culture européenne. Il est également membre fondateur de L’Académie Européenne du Cinéma.

Szabó est un cinéaste engagé. La narration classique de ses films met toujours en scène des personnages tourmentés par leur conscience morale face aux tempêtes de l'histoire.

Il dit souvent que « le cinéma, c'est l'art du gros plan ». Sur le visage de l'acteur se cristallise tout son être, fait de vérité et de mensonges.

« Je veux montrer aux gens qu'ils peuvent se libérer du masque que la société leur impose » précise Szabó.